Navigation | « Femmes de Dictateurs » – Diane Ducret

« Femmes de Dictateurs » – Diane Ducret

Un livre riche et surprenant, voire dérangeant!

Une collègue me l’ayant gentiment prêté, je l’ai abordé avec légèreté sans rien en attendre d’autre qu’un vague enrichissement de ma culture historique sur le ce sujet. J’ai rapidement changé d’avis, et me suis surprise à y mettre le nez à chaque fois que mon emploi du temps me le permettait. Quel beau travail d’historienne nous livre Diane Ducret!  Ces femmes, qui ont partagé la vie des tyrans les plus connus, n’étaient pour moi que des noms, des femmes de l’ombre. Ce livre nous les révèle bien vivantes, très proches du pouvoir et co-actrices directes ou indirectes des évènements de leur époque.  Soumises ou pas, elles ont en commun un destin souvent tragique et une inter-dépendance psychologique avec les dictateurs qu’elles ont aimés. Ce livre nous ramène (nous les femmes) au meilleur et au pire de ce qui peut nous définir dans nos sentiments, notre dévotion, et notre attirance (assumée ou non) pour le pouvoir. On ne sort pas indemne de ce genre de lecture. Je recommande!

Par Dolly Betty le 9 octobre, 2012 dans Coin lecture des grands

  1. Bonsoir Betty

    Ce qui laisse aussi perplexe dans ce livre c’est l’attirance que ressentait toutes ces femmes envers des hommes qui auraient sans doute été insignifiants sans pouvoir.
    Toutefois on note surtout pour le plus célèbre des dictateurs, que non seulement il attirait la gente feminine de manière irresistible, mais à réussi tétaniser et envouter les foules lors de ses discours.
    Je conseille deux autres livres sur cette période trouble : La biographie de Leni Riefensthal par Lilian Auzas, ou le Palais de verre de Simon Mawer

    Michèle

    Commentaire by Michèle — 25 octobre, 2012 @ 19 h 13 min

    Répondre

Laisser un commentaire

Les Trouvailles des Anges |
Epilation Orientale au Miel... |
Une deuxième vie ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lola et Malo
| Chaussures Grandes Pointures
| SE CREPER LE CHIGNON