Navigation | « La Bête » d’Ally Kennen – Gallimard Jeunesse

« La Bête » d’Ally Kennen – Gallimard Jeunesse

product_9782070577323_244x0Ce premier roman d’Ally Kennen, publié en 2007, est loin d’être une nouveauté, mais c’est sa couverture et son sujet qui ont attisé ma curiosité et donné envie de le découvrir.

Nous y faisons la connaissance de Stephen, un adolescent de 17 ans très « borderline », au passé tumultueux et qui semble avoir passé le plus clair de son enfance dans des familles d’accueil. Actuellement placé chez les Reynolds, une famille plutôt bien intentionnée mais qui ne lui fait aucune confiance et dont la fille, Carol, prend un malin plaisir à lui mener la vie dure, Stephen cache un secret de plus en plus lourd: il prend soin d’une bête (je ne vous révèle pas sa nature, vous la découvrirez en lisant le livre), qui lui a été offerte toute petite, mais qui mesure aujourd’hui près de 4 mètres de long et qui s’est transformée en redoutable prédateur.

Stephen est très angoissé par le danger qu’elle représente aujourd’hui, d’autant qu’il doit la nourrir (elle est capable de déchiqueter un cochon entier) et que la cage de fortune qui la contient menace de céder d’un moment à l’autre.

Si « la bête » est le titre du roman, elle n’en est pas le personnage principal et cristallise l’ensemble des angoisses et l’immense sentiment de solitude qui pèsent sur cet adolescent livré à lui-même. Comme on comprend Stephen et son manque de repères! Entre un père alcoolique SDF, une mère aux troubles mentaux qui brille par son absence, un frère décédé d’une overdose, et une famille d’accueil pressée de le voir partir sous 15 jours et qui se moque éperdument de ce qu’il adviendra de lui une fois seul et livré à lui-même, Stephen n’a pourtant de cesse de mettre un terme au cauchemar que sa bête lui fait vivre au quotidien, et il n’en reste pas moins le personnage le plus humain et le plus digne de cette curieuse aventure.

Le style concis, énergique et percutant d’Ally  Kennen nous plonge dans cette intrigue et nous y maintient avec justesse jusqu’au dénouement.

Un roman idéal pour nous (les adultes) replonger dans les affres de l’adolescence, ou pour tout jeune lecteur en quête de sensation extrême.

 

Par Dolly Betty le 13 octobre, 2015 dans Chroniques de mes lectures, Coups de cœur- Jeunesse

Laisser un commentaire

Les Trouvailles des Anges |
Epilation Orientale au Miel... |
Une deuxième vie ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lola et Malo
| Chaussures Grandes Pointures
| SE CREPER LE CHIGNON